L'art contemporain

Par sa diversité et sa complexité l’art contemporain répond à plusieurs définitions qui en définitive se complètent.

L’art contemporain désigne généralement les œuvres créées depuis la deuxième moitié du XXe siècle plus spécifiquement à partir de la Seconde Guerre mondiale. Cependant la frontière est parfois ténue entre l’art moderne (postérieur à l’impressionnisme et antérieur à 1945) et l’art contemporain.

Parmi les principaux mouvements artistiques qui ont marqué l’époque contemporaine on trouve, de manière non exhaustive et non hiérarchisée : l’expressionnisme abstrait, le minimalisme, le nouveau réalisme, le pop art,  l’arte povera, fluxus, la figuration narrative, l’art féministe, l’hyperréalisme, l’art postmoderne, le néo-expressionnisme, les nouveaux fauves, le cyber-art, le maximalisme, le pseudo-réalisme, le réalisme classique, le slow art et bien d’autres encore.

Comme l’art contemporain se rattache à de nomberux domaines et qu’il s’immisce dans notre quotidien, qu’il est ouvert à un large public, chacun d’entre nous a alors droit de rendre une opinion et une vision de ce qu’il nous inspire.

Comme tout ceux qui s’interessent à l’esthétique dans l’art, j’ai été parfois surprise de constater que mon désintérêt pour ce monde parfois étrange a diminué, au fur et à mesure que j’ai compris, au fil du temps, cette nouvelle manière de voir les choses.

Peintres de la "surréalité"

Marc Chagall et le plafond de l’opéra Garnier

plafond opéra garnier

Le plafond de l’Opéra Garnier à Paris est certainement l’une des œuvres les plus célèbres de Chagall. Elle a été très polémiqué depuis sa mise en place jusqu’à son inauguration en 1964. En effet, les différents panneaux ont été assemblés sous la protection d’une garde militaire. Cette pièce vibrante est considérée comme le reflet du statut de Chagall en tant que « l’un des grands coloristes de notre temps » et contient des références à des compositeurs et artistes célèbres à travers l’histoire. 

Révélé au public en 1964, ce grand décor commandé à Chagall par André Malraux a fait scandale. Était-il admissible qu’une œuvre d’art moderne intègre un bâtiment phare du Second Empire, faisant disparaître de surcroît la toile originelle de Lenepveu (conservée sous celle de Chagall) ? Il s’agit d’un décor monumental de plus de 200 m2, aux couleurs florissantes et lumineuses, qui conte une nouvelle fois les deux thèmes préférés du peintre : la musique et la vie, célébrées ensemble.

Voir plus

L’influence de Magritte sur l’art contemporain

Le dadaïsme, et la peinture métaphysique de Giorgio de Chirico, produisent sur Magritte un bouleversement. Travaillant pour la publicité, il se lie parallèlement avec Francis Picabia, directeur de la revue 391. En 1926, Magritte débute son parcours dans l’orbite du surréalisme, rencontre André Breton, Paul Éluard, Max Ernst et Salvador Dalí. Les rapports avec Breton sont houleux, bien que l’artiste illustre un de ses ouvrages dans les années 1930 avec son dessin Le Viol (1934).

Le Fils de l’homme, 1964

Personnage emblématique de l’univers magritien, l’homme au chapeau melon présente un visage en grande partie caché par un fruit (à l’exception de l’œil gauche). Derrière lui, un muret, puis la mer sous un ciel brumeux. S’agit-il ici d’un autoportrait ? Magritte ne donne pas totalement la clé puisqu’il dissimule son visage (sa « poire » en argot) derrière une pomme. On reconnaît là le sens du calembour cher au peintre. C’est aussi une image relativement angoissante : l’identité de l’homme, qui se tient de manière statique devant un paysage potentiellement mortifère, demeure inconnue.

René Magritte, photographié par Lothar Wolleh - Musée Magritte à Bruxelles

Peintre de la métaphysique et du surréel, Magritte a traité les évidences avec un humour corrosif, façon de saper le fondement des choses et l’esprit de sérieux. Il s’est glissé entre les choses et leur représentation, les images et les mots. Au lieu d’inventer des techniques, il a préféré aller au fond des choses, user de la peinture qui devient l’instrument d’une connaissance inséparable du mystère. « Magritte est un grand peintre, Magritte n’est pas un peintre », écrivait dès 1947 Scutenaire.

Source : Lien

Le lac et ses contours ont toujours inspiré les artistes, la magie opère aujourd’hui encore !

Evian et le Palais Lumière

Le Palais Lumière a été ouvert en 2006 après deux années de travaux de rénovation. C’est aujourd’hui un espace d’exposition et un centre de congrès de renommée internationale. De nombreuses expositions ont lieu chaque année.

Source : Lien

Emmanuel Radnitsky dit Man Ray… L’insaisissable homme lumière. Si ses photographies telles que Le Violon d’Ingres ou Noire et Blanche sont mondialement connues, l’étendue artistique de son œuvre demeure mal ou méconnue. L’exposition invite à la découverte de ce photographe reconnu…